Transparence et Ouverture : Les deux mots d'ordre

(0 Votes)
Transparence et Ouverture : Les deux mots d'ordre
27 mai
2014
Publié dans: L' Association |#2a7b99

Nous sommes conscient que notre association, “qui sort de nulle part”,  peut faire peur.

une association de jeunes, issues de différents quartiers de Wasquehal : du Haut-Vinage , de l’Orée du Golf, du Capreau, qui décident de se réunir (pour faire quoi?), qui se construit (pour faire quoi?), qui veulent faire des actions (pour qui, pour quoi?). Ça fait peur non ? Ces personnes qui ont cette appréhension,  nous les invitons à nous rejoindre, et à échanger avec nous! Nous sommes ouvert à toutes et à tous, et pour l'intérêt et le bien être de tous.

Notre association peut aussi gêner, peut-être ?

Forcément, tel que nous présentons les choses, nous donnons notre avis et remettre en questions, et en cause, le fonctionnement et la politique de la ville, ou de structures qui existent depuis plusieurs dizaines d’années. Nous pouvons comprendre que cela gène...

Mais, pour être clair, nous ne venons pas nous positionner en donneur de leçons. Nous faisons juste un constat sur l’état actuel des choses. Encore une fois, nous avons grandit à Wasquehal. Nous sommes sur le terrain, nous savons ce qui nous est réellement  proposé et ce qui ne l’ai pas. Notre rôle, c’est de simplement rétablir la vérité quand il le faut. Celle du terrain. Qu’elle soit bonne ou mauvaise.

Nous sommes aussi conscient que les problèmes autour de la jeunesse ne se régleront pas d’un coup de baguette magique, et que les problèmes autour des jeunes, en général, sont difficile à gérer. Ce sont peut-être même les plus difficiles, car c’est un âge où l’on se cherche, un âge où on est amené à rechercher un premier emploi, un âge où on souhaite prendre son indépendance… C’est surtout un âge où, en réalité, on a encore plus besoin d’être  accompagné, pour passer d’un “statut” de jeune à celui d’adulte.

Et le but même de l’association c’est justement de ne pas laisser ces personnes qui ont besoin d’aide, se marginaliser. Mais au contraire, de les accompagner, et les aider à grandir.

Lu 2448 fois Dernière modification le mardi, 30 septembre 2014 19:08